Dimanche, 11 Août 2013 17:32

La charte municipale d'urbanisme : Une politique engagée.

Interrogé par la presse locale, Serge Allain, adjoint à l'urbanisme et à l'habitat, revient sur les différents projets de la ville.

argaiv1333

Ces articles sont l'occasion d'aborder la charte municipale d'urbanisme votée lors du conseil municipal du 9 mars 2011*.

 

Premier article de la Voix Du Nord Deuxième article de la Voix Du Nord

 

Cette charte est avant tout un cadre dans lequel chaque projet d'urbanisme doit s'inscrire, un cadre politique fort qui oblige les intervenants, dont les objectifs peuvent être divergents, à se mettre d'accord.
En résumé la charte a pour but de :
- Préserver l'identité des quartiers et ne pas permettre l'arrivée de projets surdimensionnés, aux superficies inadaptées ;
- continuer à favoriser les commerces et les services de proximité. C'est pourquoi chaque projet devra favoriser " la mixité fonctionnelle économie et habitat" ;
- développer le parcours résidentiel "afin de favoriser la mixité sociale et intergénérationnelle" ;
- revenir sur la valorisation du patrimoine de la ville, comme le canal. Tous les projets doivent avoir "une attention particulière pour les projets proches des voies d'eau".
Toutes ces orientations politiques ne peuvent cependant pas prendre le pas sur la réalité de terrain et sur l'adhésion des habitants eux-mêmes. C'est pourquoi la concertation et les réunions publiques restent une priorité dans la validation du projet.

 

 

Charte municipale d'urbanisme :


- Confirmation de notre choix politique favorisant une mixité fonctionnelle économie et habitat, chaque fois que l'unité foncière s'y prête ;

 

- prise en compte de l'environnement avec une attention particulière pour les projets proches des voies d'eau (corridor écologique : promenades des berges, végétalisation renforcée, création d'Espace Boisés Classés le cas échéant) ;

 

- programmes de constructions respectant l'identité des quartiers dans une dynamique d'innovation pouvant conduire à la mise en oeuvre d'architectures et de matériaux contemporains, en veillant particulièrement aux coutures urbaines ainsi qu'au maillage des voiries.

 

- coexistence lorsque le site le permet de logements collectifs et de maisons individuelles ;

 

- densité de construction adaptée selon l'emplacement du site dans la ville (bâti existant, proximité de réseaux de transport en commun...), 100 logements à l'hectare constituant un socle de référence. Pour éviter la sur-densification, les COS (Coefficient d'occupation des Sols) proposés pour le calcul de la SHON (Surface Hors Oeuvre Nette) tiendront compte de l'incidence des bonifications actuellement allouées aux programmes développant des logements sociaux et respectant la norme BBC (Bâtiment Basse Consommation) ;

 

- Développement de parcours résidentiels s'appuyant sur les dispositifs dédié à l'"accession sociale" à la propriété, afin de favoriser la mixité sociale et l'intergénérationnelle ;

 

- logements sociaux locatifs intégrés architecturalement et sociologiquement dans les programmes, et réalisés par le biais de financements PLUS ET PLAI conformément à la politique locale de l'habitat mise en oeuvre par la Communauté Urbaine de Lille (Délibération de 19/12/2009) ;

 

- typologie et superficie des logements dissociées le cas échéant des choix d'investisseurs dictés par le dispositifs fiscaux - possibilité d'instauration au PLU d'une STL (Servitude de Taille de Logements minimum) ;

 

- Nombre réaliste de places de parking en adéquation avec le nombre et la nature des logements, au-delà des règles normatives si nécessaire.

 

 

Délibération : Charte Municipale d'urbanisme


 

*Votée par 26 voix pour le 9 mars 2011 en l'absence des groupes d'opposition qui ont quitté la séance.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir