Vendredi, 03 Mai 2013 19:57

Didier Debels mis à nu

Mr Debels étudie la possibilité de porter plainte contre Monsieur le Maire après, dit-il, « l'avoir piégé » sur l'interprétation de son vote. (voir Nord Eclair du 27 avril 2013)

argaiv1829


La manoeuvre décrite est grossière et n'a qu'un but : attaquer !
"Piéger" le terme utilisé prouve une attitude que je qualifie de dangereuse. L'important n'est pas de défendre l'intérêt des Wasquehaliens mais de traîner Monsieur le Maire au tribunal à n'importe quel prix.


L'attaque est aveugle, sans mesure, ni bon sens.
On savait Didier Debels prêt à tout pour faire "tomber le maire". On ne pourra pas dire qu'il n'est pas constant dans sa démarche. Tous les moyens sont bons !


Tel un addict de la procédure, loin de la considération humaine, il attaque, il ne lâche pas sa proie... L'action n'est pas isolée et ne vise pas uniquement le maire. La liste des personnes ayant subi ses assauts est longue.


L'autre but, faire le buzz ?
Celui qui croit au chevalier blanc serait naïf. Qui peut croire en la sincérité d'une personne qui attaque sur un handicap ?
Les recours n'ont finalement aucune répercussion sur la vie des Wasquehaliens. Ils visent seulement une satisfaction personnelle d'avoir raison sur la procédure. Est-ce vraiment cela faire de la politique ?
Ces actions ne font qu'augmenter la suspicion sur l'action des élus sur la politique en général.
La majorité a toujours refusé d'attaquer l'opposition pour diffamation ou atteinte à la dignité. Et pourtant...
« Peu importe le flacon pourvu que l'on ait l'ivresse ».Alfred de Musset

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir