Mardi, 24 Mai 2011 14:18

argaiv1885

Jardin d'éveil, réponse

Monsieur Francis Provost m'avait adressé une lettre ouverte le 12 mai sur ma proposition de jardin d'éveil, voici ci-dessous ma réponse.

 

« Quand on dit 2 ans et 3 ans, c’est comme si on disait 12 ans et 25 ans. A deux ans, de trois mois en trois mois, les enfants évoluent énormément ; leurs intérêts, leur mode de langage au sens large du terme sont en continuelle mutation. »

Françoise Dolto – La cause des enfants

 

 


Monsieur Provost,

Les propos que j'ai pu lire dans votre « lettre ouverte », si on laisse de côté l'aspect outrancier et diffamatoire à mon encontre, sont destinés à agiter les bons sentiments loin de l’intérêt des enfants et des familles.

Vos propos reflètent une réalité figée dans le passé et ne prennent pas en compte l’évolution de la psychanalyse des enfants de deux ans. Votre posture vous oppose à Françoise Dolto, pédiatre et pionnière dans ce domaine.

Plus grave vous désinformez les parents en agitant les spectres de la dégradation de la qualité d’enseignement et la surcharge d’activité.

Sachez que le projet de l'UMP est une réponse sérieuse qui provient directement des recommandations d'un rapport d'information parlementaire sur la scolarisation des jeunes enfants. Celui-ci garantit l'accueil des jeunes enfants dans un environnement adapté et de qualité.

Le Jardin d’Eveil se veut une mesure complémentaire qui vise à diversifier l'accueil des enfants et à développer le soutien aux familles. Il sera ouvert à tous les enfants ayant acquis un minimum d'autonomie, même s'ils ne sont pas propres.

Concernant l'encadrement, il est calculé de manière à assurer la présence d'un professionnel pour douze enfants. Soit un encadrement plus important qu'en toute petite section (TPS). Je vous invite à lire le décret n° 2010-613 du 7 juin 2010 qui en fait mention.

Sur la question du financement, la ville ou une entreprise peut décider de prendre en charge la totalité du coût pour les familles.

Sur l'aspect pratique, le jardin d'éveil accueil les enfants au moins 200 jours par an avec des plages horaires de 7h30 ou 8h à 18h30 ou 19h conte 36 semaines en TPS.

Vous l'aurez compris le jardin d’éveil est une structure innovante à mi-chemin entre la crèche et l’école. Sa souplesse de fonctionnement permet d’éviter la multiplication des modes de garde pour un même enfant. Enfin, chaque enfant bénéficie d'une prise en charge adaptée.

Je vous demande de dépasser votre posture idéologique et de lire avec attention ce rapport rédigé au nom de la commission des Affaires Culturelles par le groupe de travail sur la scolarisation des jeunes enfants par Mme Monique PAPON et M. Pierre MARTIN. Celui-ci vous permettra peut-être d'être force de proposition et d'agir enfin dans l’intérêt des enfants.

Nous sommes prêts à rencontrer les parents d’élèves à la sortie de l’école et même à lancer une table ronde sur le sujet si nécessaire.

Nous restons à votre entière disposition pour de plus amples informations.



Copies :


-Les membres du conseil municipal de Wasquehal.

Nord-Eclair, édition de Roubaix du 28 mai 2011


« Quand on dit 2 ans et 3 ans, c’est comme si on disait 12 ans et 25 ans. A deux ans, de trois mois en trois mois, les enfants évoluent énormément ; leurs intérêts, leur mode de langage au sens large du terme sont en continuelle mutation. »

Françoise Dolto – La cause des enfants

Monsieur Provost,

Les propos que j'ai pu lire dans votre « lettre ouverte », si on laisse de côté l'aspect outrancier et diffamatoire à mon encontre, sont destinés à agiter les bons sentiments loin de l’intérêt des enfants et des familles.

Vos propos reflètent une réalité figée dans le passé et ne prennent pas en compte l’évolution de la psychanalyse des enfants de deux ans. Votre posture vous oppose à Françoise Dolto, pédiatre et pionnière dans ce domaine.

Plus grave vous désinformez les parents en agitant les spectres de la dégradation de la qualité d’enseignement et la surcharge d’activité.

Sachez que le projet de l'UMP est une réponse sérieuse qui provient directement des recommandations d'un rapport d'information parlementaire sur la scolarisation des jeunes enfants. Celui-ci garantit l'accueil des jeunes enfants dans un environnement adapté et de qualité.

Le Jardin d’Eveil se veut une mesure complémentaire qui vise à diversifier l'accueil des enfants et à développer le soutien aux familles. Il sera ouvert à tous les enfants ayant acquis un minimum d'autonomie, même s'ils ne sont pas propres.

Concernant l'encadrement, il est calculé de manière à assurer la présence d'un professionnel pour douze enfants. Soit un encadrement plus important qu'en toute petite section (TPS). Je vous invite à lire le décret n° 2010-613 du 7 juin 2010 qui en fait mention.

Sur la question du financement, la ville ou une entreprise peut décider de prendre en charge la totalité du coût pour les familles.

Sur l'aspect pratique, le jardin d'éveil accueil les enfants au moins 200 jours par an avec des plages horaires de 7h30 ou 8h à 18h30 ou 19h conte 36 semaines en TPS.

Vous l'aurez compris le jardin d’éveil est une structure innovante à mi-chemin entre la crèche et l’école. Sa souplesse de fonctionnement permet d’éviter la multiplication des modes de garde pour un même enfant. Enfin, chaque enfant bénéficie d'une prise en charge adaptée.

Je vous demande de dépasser votre posture idéologique et de lire avec attention ce rapport rédigé au nom de la commission des Affaires Culturelles par le groupe de travail sur la scolarisation des jeunes enfants par Mme Monique PAPON et M. Pierre MARTIN. Celui-ci vous permettra peut-être d'être force de proposition et d'agir enfin dans l’intérêt des enfants.

Nous sommes prêts à rencontrer les parents d’élèves à la sortie de l’école et même à lancer une table ronde sur le sujet si nécessaire.

Nous restons à votre entière disposition pour de plus amples informations.

Cordialement,



Text Box: Pour l'UMP, Arnaud Vanhelle.


.

Copies :

-Les membres du conseil municipal de Wasquehal.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir